Manque criant de places en établissements : en attente de justice pour Amélie

«Les familles sont abandonnées à un destin inacceptable que nul être humain ne peut supporter sans songer à commettre l'irréparable. L'Unapei demande l'application stricte du droit à compensation. Les lois bafouées conduisent à des existences amputées, et c’est indigne d'une société fraternelle fondée sur la déclaration universelle des droits de l'homme.» déclare Christel Prado, présidente de l'Unapei (Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis).

Depuis un an, Amélie Loquet, 19 ans, atteinte du syndrome de Prader-Willi, de troubles autistiques et de troubles envahissants du développement, n’a pas de solution d’accueil et est à la charge exclusive de ses parents qui se relayent, car elle a besoin d’une présence constante. Malgré leurs recherches de places en établissement en France et en Belgique, aucune solution n’a été trouvée. Depuis elle régresse et sa famille est épuisée.

L’Unapei, aux côtés de la famille d’Amélie, a engagé une procédure de référé-liberté devant le juge administratif, contre le Conseil Général du Val d’Oise et l’Agence régionale de Santé (ARS). « C’est la première fois qu’une telle procédure d’urgence est utilisée pour défendre le droit à compensation et le droit à une vie digne de personnes handicapées » observe l’Unapei. Avec l’espoir d’obtenir une place en institution pour Amélie, jusqu’ici les actions en justice n’ont permis d’obtenir que des dommages et intérêts.

Un espoir pour tant de familles sans solutions.

Après l’audience de vendredi 4 octobre, la décision du juge est attendue lundi 7 octobre au soir. 

A suivre…

 

Famille, Handicap mental , Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>