« Sous influences, arts plastiques et produits psychotropes »

« Hors de tout jugement moral, de prises de position socio-juridique, d’interprétation psychologique ou de choix esthétiques prédéterminés, l’exposition propose des exemples, évidemment non-exhaustifs, de rapprochements entre le processus créatifs et l’utilisation de produits à effets psycho-dynamiques » explique Antoine Perpère, commissaire de l’exposition. On y découvre un dessin de Charcot réalisé sous l’influence du haschich, des dessins de Cocteau sous opium, mais aussi des sculptures, peintures, vidéos… Hallucinant.

Jusqu’au 19 mai, la Maison rouge à Paris

 

 

 

 

 

 

 

Carlsten Höller, Amanite Fluorescente, 2004, sérigraphie manuelle 2 couleurs fluo sur papier Velin d'Arches 400 gr., cadre bois et verre, Courtesy Air de Paris, Paris

Damien Hirst, Last Supper, 1999, Impression jet d’encre sur papier, Courtesy MJS, photographed by Rick Jenkins and Donald Thompson, Damien Hirst and Science Ltd

Art / Culture, Handicap psychique, Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>