« Tu tiens sur tous les fronts »

"Je vis parce qu’il est agréable de vivre. Je sais pourquoi je vis. Je vis parce que cela me fait plaisir. J’ai bien vu que c’est agréable d’être vivant, qu’il y a des plaisirs. Si je suis en vie, c’est que je trouve qu’il est agréable de vivre, ainsi j’ai décidé de vivre. Tarkos [extrait]

Christophe Tarkos construit de petites mécaniques poétiques délicieuses, à l’humour tangible, qui convoquent notre rapport aux autres et au temps qui passe. Deux navigateurs hors pair, Hervé Pierre (sociétaire de la Comédie-Française) et Pascal Duquenne (acteur du Huitième Jour) nous débarquent sur l’île Tarkos avec pour seuls bagages, leur différence.

Deux figures inversées du clown, deux prismes opposés d’où observer différemment le monde. L’un est submergé par un flot de mots, ses ballades verbales sont autant de questions qui nous touchent ; l’autre regarde tout avec un regard premier, et sa présence silencieuse, toujours souriante, interroge notre besoin de dire tant – trop ? – pour exister. C’est à un choc entre deux mondes qu’on assiste, et finalement à une rencontre, éblouissante, qui nous embrasse tous dans un sentiment étrange de fraternité. La poésie est fête, et on nous l’avait caché.

Cette parenthèse, à la Godot, est une perle précieuse d’humanité où chacun finit par rejoindre l’autre, et se rejoindre. Une belle performance d’acteurs funambules.

Conception, musique et mise en scène de Roland Auzet

Un moment rare, où poésie, réflexion et humour… se mêlent, à goûter au théâtre de la Commune à Aubervilliers du 6 au 21 décembre.

© photo Emmanuelle Murbach

Art / Culture, Handicap mental, Permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>